Aliments interdits pour le cancer

Aliments interdits pour le cancer

Le cancer est l’une des principales causes de décès dans le monde.

Mais des études suggèrent que de simples changements de mode de vie, comme le suivi d’un régime alimentaire sain, pourraient prévenir 30 à 50 % de tous les cancers.

De plus en plus de preuves indiquent que certaines habitudes alimentaires augmentent ou diminuent le risque de cancer. On pense que la nutrition joue un rôle important dans le traitement et la gestion de celui-ci.

Une consommation excessive de certains aliments peut augmenter le risque de cancer

Il est difficile de prouver que certains aliments provoquent le cancer.

Toutefois, des études ont indiqué à plusieurs reprises qu’une consommation élevée de certains aliments pouvait augmenter la probabilité de développer un cancer.

Le sucre et les glucides raffinés

est ce que le sucre est mauvais pour le cancer

Les aliments transformés riches en sucre, pauvres en fibres et en nutriments ont été associés à un risque accru de cancer. Les chercheurs ont découvert qu’un régime alimentaire qui provoque des pics de glycémie est associé à un risque élevé de plusieurs cancers, notamment les cancers de l’estomac, du sein et du côlon.

Une étude portant sur plus de 47 000 adultes a révélé que les personnes ayant un régime alimentaire riche en glucides raffinés avaient presque deux fois plus de risques de mourir d’un cancer du côlon que celles ayant un régime alimentaire pauvre en glucides raffinés.

Le paléo pour les problèmes digestifs

On pense que des taux élevés de glucose et d’insuline dans le sang sont des facteurs de risque de cancer. Il a été démontré que l’insuline stimule la division cellulaire, favorisant la croissance et la propagation des cellules cancéreuses et les rendant plus difficiles à éliminer.

En outre, des niveaux plus élevés d’insuline et de glucose sanguin peuvent contribuer à l’inflammation de votre organisme. À long terme, cela peut entraîner la croissance de cellules anormales et éventuellement contribuer au cancer.

C’est peut-être la raison pour laquelle les personnes atteintes de diabète (une affection caractérisée par des taux élevés de glucose et d’insuline dans le sang) présentent un risque élevé de certains types de cancer.

Par exemple, votre risque de cancer colorectal est 22 % plus élevé si vous êtes diabétique.

Donc pour vous protéger contre le cancer, limitez ou évitez les aliments qui augmentent les niveaux d’insuline, comme les aliments riches en sucre et en glucides raffinés.

La viande transformée

aliment interdit pour le cancer

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) considère que la viande transformée est cancérigène, c’est-à-dire qu’elle provoque le cancer.

La viande transformée fait référence à la viande qui a été traitée pour préserver sa saveur en étant salée, séchée ou fumée. Elle comprend les :

  • hot-dogs,
  • le jambon, 
  • le bacon, 
  • le chorizo, 
  • le salami et 
  • certaines charcuteries.

Des études ont établi un lien entre la consommation de viande transformée et un risque accru de cancer, en particulier de cancer colorectal.

Une vaste analyse d’études a révélé que les personnes qui mangeaient de grandes quantités de viande transformée présentaient un risque de 20 à 50 % de cancer colorectal, par rapport à celles qui mangeaient très peu ou pas du tout de ce type d’aliments.

Une autre analyse de plus de 800 études a révélé que la consommation de seulement 50 grammes de viande transformée par jour, soit environ quatre tranches de bacon ou un hot-dog, augmentait le risque de cancer colorectal de 18 %.

Régime paléo ou kéto : lequel choisir ?

Certaines études d’observation ont également établi un lien entre la consommation de viande rouge et un risque élevé de cancer.

Cependant, ces études ne font souvent pas la distinction entre la viande transformée et la viande rouge non transformée, ce qui fausse les résultats.

De plus, plusieurs analyses combinant les résultats de plusieurs études ont montré que les preuves du lien entre la viande rouge non transformée et le cancer sont faibles et incohérentes.

Les aliments trop cuits

cancer viande rouge aliment

La cuisson de certains aliments à haute température, comme les grillades, la friture, les sautés et les barbecues, peut produire des composés nocifs comme les amines hétérocycliques (HA) et les produits finaux de glycation avancée.

L’accumulation excessive de ces composés nocifs peut contribuer à l’inflammation et jouer un rôle dans le développement du cancer et d’autres maladies.

Certains aliments, comme les aliments d’origine animale riches en graisses et en protéines, ainsi que les aliments hautement transformés, sont les plus susceptibles de produire ces composés nocifs lorsqu’ils sont soumis à des températures élevées.

Il s’agit notamment de la viande – en particulier la viande rouge – de certains fromages, des œufs frits, du beurre, de la margarine, du fromage frais, de la mayonnaise, des huiles et des noix.

Pour minimiser le risque de cancer, évitez de brûler les aliments et choisissez des méthodes de cuisson plus douces, en particulier pour la viande, comme la cuisson à la vapeur, à l’étouffée ou à l’eau. Faire mariner les aliments peut également être une solution.

Pourquoi choisir des viandes de pâturage et des oeufs de poules en liberté ?

Les produits laitiers

Produits laitiers et cancer

Plusieurs études ont indiqué qu’une consommation élevée de produits laitiers pouvait augmenter le risque de cancer de la prostate.

Une autre étude a suivi près de 4 000 hommes atteints du cancer de la prostate. Les résultats ont montré que des apports élevés en lait entier augmentaient le risque de progression de la maladie et de décès.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les causes et les effets possibles.

Des théories suggèrent que ces résultats sont dus à une consommation accrue de calcium, de facteur de croissance analogue à l’insuline 1 (IGF-1) ou d’hormones œstrogènes provenant de vaches en gestation – tous ces éléments ont été faiblement liés au cancer de la prostate.

RÉSUMÉ

Une consommation élevée d’aliments riches en sucre et en glucides raffinés, ainsi que de viande transformée et trop cuite, peut augmenter le risque de cancer. En outre, une consommation plus importante de produits laitiers a été associée au cancer de la prostate.

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Aglaée

Aglaée

Aglaée Jacob, MS, RD est une diététiste, nutritionniste et auteure de 3 livres incluant Je me mets au Paléo. Elle a utilisé l'alimentation paléo pour se guérir de problèmes digestifs et hormonaux incluant le syndrome des ovaires polykystiques. Elle s'intéresse aussi beaucoup à la croissance personnelle et la spiritualité. Sa mission est d'aider les gens à se sentir alimentés à tous les niveaux : corps + tête + coeur + âme. Elle habite dans la belle petite ville de Magog au Québec. Vous pouvez la trouver à RadicataNutrition.com et sur Instagram à @radicatanutrition ou écouter son podcast " the nourishing podcast " (contenu en anglais).

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Deux livres

indispensables

pour débuter le paléo